Le lait est-il mauvais pour la santé ?

Le lait notre ami pour la vie ?

Il y a plus de 70 ans, Pierre Mendès France, alors chef du gouvernement Français, décida de mettre en place un gigantesque plan de distribution de lait dans les établissements scolaires. Pour lui, cette action permettait de pallier aux carences alimentaires d’après-guerre. « Pour être studieux, solides, forts et vigoureux, buvez du lait ! », cette phrase qu’il lança aux écoliers a été suivi à la lettre, avec comme arguments le fait que le lait soit riche en calcium, en vitamines et protéines et donc bon pour les jeunes français.

Aujourd’hui, de par l’évolution de la technologie et des recherches scientifiques, nous en savons plus sur le lait, son effet sur le corps, sa composition… Nous pouvons à présent affirmer de nombreux faits concernant la consommation du lait.

Par exemple, Thierry Souccar, un biochimiste français reconnu a annoncé : « Originairement et génétiquement, l’être humain n’est pas constitué pour consommer des produits laitiers. Certains d’entre nous se sont adaptés. Des études montrent cependant que 75% des humains n’ont pas de lactase, cette enzyme nécessaire pour digérer le lactose du lait ». Un discours qui serait paru impossible il y a 50 ans mais qui est aujourd’hui prouvé.

Nous pouvons aussi citer le Professeur Henri Joyeux, cancérologue à la faculté de médecine de Montpellier, qui déclare : « qu’il serait faux de dire que le lait est un produit cancérigène. Il faut néanmoins faire attention aux abus. Trois ou quatre produits laitiers par jour, c’est beaucoup trop ».

Mais alors, en quoi la consommation de lait est-elle mauvaise pour l’Homme ?

Les effets de la prise du lait en grande quantité :

Boire beaucoup de lait, tous les jours, en plus ou moins grande quantité peut nuire à la santé, et avoir des conséquences importantes pour l’organisme.

De grands scientifiques et médecins, qui ont étudié ce sujet ont fait de nombreuses recherches pour en tirer des conclusions :

  • Dr Émile Plisnier M.D.(médecin homéopathe)

« Le lait est un aliment beaucoup trop riche. On voit donc immédiatement qu’il doit être pris, toujours, avec discrétion. Sinon il empâte les voies digestives au point d’empêcher l’assimilation des autres matériaux alimentaires. Le lait contient beaucoup de protéines. Pour cette raison il est la plaie des dyspeptiques maigres auxquels on le recommande pour grossir, ou des allergiques dont le tempérament s’accorde mal avec cet aliment riche en protéines. L’expérience montre qu’il fait rarement grossir les maigres, mais les fatigues presque toujours. »

  • Georgia Knap (naturopathe précurseur, il inspira les travaux et théories de Martin de Beauce et André Passebecq)

« Le lait peut être accepté à titre exceptionnel. Ce qui est nuisible, c’est l’absorption quotidienne pendant dix, vingt ou trente ans d’un bol de lait chaque matin. »

 

  • Dr Hazel Parcells (naturopathe, elle atteint l’âge vénérable de 106 ans)

« Le lait est l’un des aliments dont nous disposons qui fabrique le plus de mucus. Le mucus désigne les aliments partiellement digérés. Il se forme dans l’estomac et se transporte dans les cavités sinusales et nasales pour être évacué. »

 

La provenance du lait :

A l’apparition du procédé de stérilisation à ultra-haute température (UHT) et lors de la modification de la crème du lait en séparant les graisses et les protéines, les industriels ont donc trouvé le moyen de le recomposer. Le lait devient ainsi parfaitement standardisé, avant de se voir ajouter, parfois, des huiles végétales ou de poisson, des vitamines.

A cause de la mauvaise alimentation des animaux dans les élevages industriels, le lait en provenance de ces fermes peut être très mauvais pour la santé. En effet, le lait de vache concentre tous les pesticides, herbicides et poisons qui sont contenus dans l’herbe ou les granulés qu’elle mange.

Pour des raisons économiques, des hormones de croissance destinées à augmenter la production par 5 de lait des vaches a été autorisée. Cependant cela a créé des infections chez les animaux qui ont dû être traités aux antibiotiques, qui sont ensuite transmis aux consommateurs. Ces antibiotiques détruisent la flore intestinale et affaiblissent le système immunitaire de l’Homme.

Les produits laitiers, sources de maladies ?

Le lait peut entraîner certaines formes de maladies s’il est consommé à de fortes doses. En effet, pour certains spécialistes, le lait est responsable de différents maux, tels que des migraines, des rhino-pharyngites, des troubles ORL… Cependant, ce ne sont que des hypothèses et aucune recherche n’a encore été réalisée pour le prouver.

Une enquête menée récemment à l’université d’Harvard a démontré que le lait pouvait être la source d’une augmentation jusqu’à 70% des risques de cancer de la prostate en grande partie due aux hormones de croissances présentes dans le lait. Ce constat est avéré seulement pour les consommateurs de lait en grande quantité, soit plus de 3 verres par jour. D’autres risques de maladies ont également été soulignés par le Dr Marie-Christine Boutron, directrice de recherche en nutrition et cancer à l’Institut Gustave-Roussy de Villejuif.

D’après Thierry Souccar : « Des études étrangères montrent une augmentation du cancer de la prostate chez l’homme, des ovaires chez la femme et de Parkinson chez les deux sexes. »

La consommation laitière peut aussi résulter de différentes infections, comme la migraine, les rhumatismes ou la maladie de Parkinson. Le diabète peut aussi être favorisé par la consommation excessive de produits laitiers. En effet, une étude a montré que la Finlande, premier pays consommateur de lait au monde, détient le record du diabète. Les chercheurs ont cherché à savoir si pouvait être établi un lien statistique entre la quantité de lait et de produits laitiers consommés et la survenue de fractures, surtout au niveau de la hanche, pouvant provoquer un décès. Le résultat, a l’inverse de l’image bienfaitrice du lait, est que les femmes absorbant plus de trois verres de lait par jour paraissent plus enclines à souffrir de fractures de le hanche et risquant le décès.

Les protéines du lait et du fromage sont constituées à 80% de caséine, qui est utilisée comme une puissante colle par les industriels.

Pouvez-vous imaginer l’incidence que peut provoquer cette colle sur votre organisme ? La caséine est une protéine que le corps ne reconnaît pas, il crée donc des anticorps pour la stopper. Cette réaction antigène-anticorps fait que le corps sécrète de l’histamine et cela va engendrer une grande production de mucus, voire de pus. De nombreux chercheurs pensent que la caséine est la principale substance responsable des inflammations des articulations. Cela expliquerait pourquoi la suppression de tout produit laitier permet la plupart du temps une guérison rapide de ces affections.

Enfin, sachez que le lactose présent dans les produits laitiers stimule l’absorption de calcium par l’intestin, et ce calcium va boucher petit à petit la paroi des artères, où se déposent déjà le cholestérol et las acides gras saturés des aliments d’origine animale.

Comment remplacer le lait ?

Le fait de ne plus boire de lait est tout à fait possible pour vous et votre corps, c’est même recommandé par de nombreux naturopathes et homéopathes scientifiques. Cependant, vous ne pouvez pas vous passer complètement de l’apport du lait, il faut trouver d’autres sources de calcium. En effet, l’apport d’un verre de lait peut être remplacé par environ 30 g de fromage, 4 sardines à l’huile ou bien encore 3 verres d’eau très riche en minéraux. Mais si les sardines et le fromage ne sont pas vos plats préférés, vous avez le choix avec d’autres aliments riches en calcium tels que les amandes, les noisettes, les crevettes, le persil, les épinards et toute la famille des choux.

Conclusion :

Comme nous vous l’avons présenté, une consommation de lait trop élevée favorise certaines pathologies, mais que vous pouvez tout à fait vous passer de lait en consommant des aliments qui remplace l’apport en calcium du lait. Le professeur Walter Willett, responsable du département de nutrition de l’école de santé publique à Harvard, conseille tout de même de consommer un à deux verres par jour au maximum, pour ceux qui le souhaitent.

Retrouvez la conférence du Docteur Henri Joyeux, chirurgien digestif : https://www.youtube.com/watch?v=SkSueooO4x0

Sources :

http://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2015/02/12/faut-il-boire-du-lait_4574590_4355770.html

http://www.atlantico.fr/decryptage/attention-boire-lait-est-pas-bonne-idee-pour-adultes-raphael-perez-2012793.html

http://www.lexpress.fr/styles/saveurs/faut-il-avoir-peur-du-grand-mechant-lait_1226661.html

http://www.lexpress.fr/styles/saveurs/la-verite-sur-le-lait-en-boire-ou-pas-telle-est-la-question_1133287.html

http://www.masantenaturelle.com/chroniques/question/question_lait_bon-mauvais.php

http://tempsreel.nouvelobs.com/societe/20140528.OBS8756/le-lait-est-il-bon-ou-mauvais-pour-la-sante-ca-depend-pour-qui.html

http://vitacru.com/le-lait-de-vache-un-poison-pour-lhumain/

Pour vous faire accompagner par un coach sportif professionnel cliquez ici

L’équipe Mycoach Company,

Coach sportif à domicile – IDF

Recevez notre newsletter: bien-être, alimentation et des entraînements à réaliser chez vous.

A qui s'adresse le sport sur ordonnance
Perdre du poids, maigrir, mincir et s'affiner